Fonds a impact pour un investissement qui rend le monde meilleur

Dans notre BANG! de janvier dernier, Patrick BEAUDUIN signait un article sur « la communication sociétale, première étape vers le CONTRIBUTING », forme d’engagement des entreprises dépassant le simple marketing en visant, par des actions concrètes, à faire bouger positivement des enjeux sociaux/environnementaux et sociétaux. Par le contributing, l’entreprise mobilise ce qu’elle est : que ce soit son expertise, ses politiques internes ou même son sourcing, pour changer la donne et créer de nouveaux possibles plus vertueux.

L’article invité de ce mois-ci a une double vocation : présenter les fonds d’impact (vous en saurez plus en lisant l’article ;D) et présenter l’entreprise RAISE, groupe d’investissement et d’innovation devenu tout récemment entreprise à mission, et plus spécifiquement son activité RAISE Impact. RAISE Impact pose aussi un grand geste de CONTRIBUTING en rendant publique sa méthodologie MMI : outil de mesure et de management de l’impact, applicable à tout secteur ou taille d’entreprise. Vous pourrez ainsi vous inspirer de leur outil MMI gratuitement, pour évaluer concrètement la contribution de votre entreprise aux enjeux environnementaux et sociaux, mais aussi agir en identifiant les potentiels risques de votre entreprise.

Toutefois, avant de cliquer sur les liens vous donnant accès à l’outil MMI, nous vous invitons à lire les propos de Aglaé Touchard Le Drian, co-head de RAISE Impact, sur les fonds d’impact. Bonne lecture !

Pourquoi des fonds d’impact ? Quel est leur rôle ?

Les fonds d’impact ont émergé dans les 10 dernières années, répondant au besoin d’accompagnement des entreprises cherchant à trouver des solutions aux enjeux environnementaux et sociaux.

Le terme d’investissement à impact a été utilisé pour la première fois en 2007 lors d’un événement organisé par la Fondation Rockefeller : il a été repris à partir de 2008 avec la création du Global Impact Investing Network (GIIN) qui a pour but de structurer le mouvement de l’investissement à impact et de le développer sur le plan international. Le GIIN définit l’investissement à impact comme un investissement « réalisé avec l’intention de générer un retour positif, ayant un impact social et environnemental mesurable, tout en assurant un rendement financier ».

Le rôle de ces fonds est d’accompagner financièrement les entreprises à fort impact environnemental et/ou social.

Comme leurs homologues « classiques », les fonds d’impact apportent des solutions de financement en capital à des entreprises qu’ils accompagnent sur tous les aspects de croissance. Cependant, ils se distinguent des fonds classiques par la sélection des entreprises à accompagner d’une part, et l’attention apportée à l’amélioration de la trajectoire environnementale et sociale d’autre part. Les fonds d’impact suivent la performance extra-financière de ces entreprises, au même titre que leur performance financière, et visent à accroitre l’impact positif des entreprises de leur portefeuille sur le monde qui les entoure.

RAISE Impact sélectionne ainsi les entreprises selon leur capacité à produire un changement systémique dans leur secteur et sur la société en répondant à des problématiques environnementales, sociales ou sociétales.

« Il est plus que jamais temps de savoir quelle économie nous voulons construire, et donc quels types de projets nous souhaitons financer. »-ATLD

 

investissement durable

 

Comment fonctionnent les fonds d’impact ? (dans les grandes lignes…)

L’approche classique de l’investissement est fondée sur l’analyse du risque et du rendement financier.

L’investissement à impact intègre une troisième dimension, l’intégration des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance. Son point de départ est donc de mesurer la contribution de l’entreprise aux objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU. Mesurer afin de rendre tangible une trajectoire d’amélioration mesurable.

L’enjeu est de pouvoir évaluer concrètement dans quelle mesure les investissements contribuent à répondre à ces défis environnementaux et sociaux. Et c’est là que les sociétés de gestion se heurtent à des freins liés à la définition du cadre méthodologique et des indicateurs de performance : comment évaluer les indicateurs extra-financiers ?

 

Les indicateurs extra-financiers sont de deux types :

  1. les données d’impact : qui illustrent la thèse d’impact de l’entreprise, sa valeur ajoutée et sa contribution aux Objectif de Développement Durable de l’ONU
  2. les données environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) : collectées par un nombre croissant de fonds et d’entreprises de tout type, qui illustrent la façon dont l’entreprise opère.

 

RAISE Impact a mis au point une méthodologie de mesure et de management des indicateurs extra-financiers d’impact : la méthodologie MMI.

Cette méthodologie permet en premier lieu aux entreprises accompagnées de mesurer leur impact, afin de déterminer dans quelle mesure son activité est vectrice d’impacts positifs et/ou négatifs dans le temps et de valoriser son impact vis-à-vis de ses parties prenantes en interne et externe. De plus, la méthodologie permet de suivre la performance d’impact du fonds dans le temps, et de mesurer sa progression. Cette méthodologie est complétée dans un deuxième temps par une méthodologie de management de cet impact.

Pour mieux comprendre cette méthodologie, ces 2 volets sont présentés ici sous format vidéo : la mesure de l’impact d’une part et le management de l’impact d’autre part.

 

« Parce qu’intérêts général et financier sont loin d’être antinomiques. »-ATLD

 

Quel avenir pour ces fonds ?

L‘investissement à impact devrait à terme devenir la norme dans un monde aux ressources contraintes !
Les fonds d’impact semblent ainsi avoir un avenir prometteur, portés par la nécessité du passage à l’action des entreprises apportant des solutions concrètes aux enjeux environnementaux et sociaux.

De plus, les fonds d’impact s’inscrivent dans la croissance globale des fonds levés en private equity. Le GIIN estime le montant des investissements à impact à 715 milliards de dollars en 2019, contre $3 milliards en 2013, soit une croissance annuelle moyenne pondérée de 150% ! La crise sanitaire ayant souligné la résilience des entreprises intégrant la responsabilité environnementale et sociale dans la tenue de leurs activités, cette tendance devrait continuer à s’accélérer.

 

Accompagnement des entreprises ayant des impacts environnementaux

 

Est-ce que les fonds d’impact ont aussi un impact dans le milieu de l’investissement en général ?

L’influence de l’arrivée d’un fonds d’impact dans l’écosystème RAISE est bien visible. RAISE Impact, lancé en 2019, était le dernier fonds né de la galaxie RAISE. Début 2022, RAISE Ventures, fonds de capital-risque, a lancé son fonds « RAISE Seed for Good », dédié au financement et à l’accompagnement des futurs leaders européens de la Tech responsable. Son lancement s’inscrit dans la continuité du lancement de RAISE Impact et traduit l’accélération de la prise en compte des enjeux environnementaux et sociaux dans les fonds gérés par RAISE. La société de gestion RAISE s’est par ailleurs dotée d’une raison d’être : « Développer un écosystème innovant et généreux pour soutenir des entrepreneurs visionnaires et construire avec eux une économie responsable et durable » et est devenue société à mission en janvier 2022.

« Si ces actions s’inscrivent dans l’ADN de RAISE, qui a placé la bienveillance et le partage de la valeur au cœur de sa mission dès sa création en 2013 par Clara Gaymard et Gonzague de Blignières, il ne fait pas de doute quant à l’accélération de ces réflexions suite au lancement de son fonds d’impact. »

En savoir un peu plus sur RAISE Impact :

 

RAISE Impact, un des principaux fonds d’impact, pionnier du « small-mid cap » à impact, s’inscrit pleinement dans cette dynamique. Le fonds porte la conviction qu’il est aujourd’hui nécessaire de repenser nos modèles économiques et nos modes de production, pour mieux inclure les intérêts de la planète et de ceux qui la peuplent. Pour rendre cette mutation possible, il est nécessaire de trouver et de déployer les outils qui permettront de la favoriser et de l’accompagner.

RAISE Impact cible plus spécifiquement des entreprises en croissance (tickets moyens d’investissement compris entre 10 et 20 M€) sur les secteurs de la transition énergétique, de la transition agricole, de l’économie circulaire et de l’inclusion sociale. Le fonds, doté de près de 260 M€ a aujourd’hui 14 entreprises en portefeuille, telles que M2i Life Sciences par exemple, produisant une alternative naturelle aux insecticides chimiques, ou TucoEnergie, promouvant l’efficacité énergétique des habitations, ou encore tel que Talis, réseau d’écoles en alternance promouvant l’apprentissage dans les territoires.

 

 

RAISE Impact va au-delà d’un simple rôle d’investisseur. En complément de ses investissements ciblés dans des entreprises qui, par leur capacité d’innovation, évitent des pollutions, réparent le vivant, réinventent l’insertion sociale et environnementale, le fonds cherche à jouer un rôle actif dans leur accompagnement. L’objectif est de mettre à leur disposition des outils de pilotage de leur stratégie, pour se placer dans un processus d’amélioration continu de leur impact sur le monde.